A2C VISION ZA Le Pêcher
43120 MONISTROL SUR LOIRE
Appelez-nous
04 71 66 99 93

Actualités

SANTÉ : POURQUOI VOUS PAIEREZ PLUS CHER VOS LUNETTES À PARTIR DU 1ER JANVIER

Si la réforme du 100% santé a pour objectif de réduire drastiquement le reste à charge des Français pour certains soins optiques, elle aura également pour conséquence une augmentation du prix de plus de la moitié des montures du marché. Un jeu de balancier qui pourrait finalement... rehausser le reste à charge.

C’est une des promesses sociales phare du gouvernement. Permettre à tous les Français assurés par une complémentaire santé responsable de pouvoir bénéficier sans reste à charge de soins optiques, dentaires et auditifs. Mise en place par la loi 100% santé, cette avancée ne sera pas sans douleur pour les finances publiques, puisqu’elle nécessitera un milliard d’euros. L’Assurance maladie financera les trois quarts, les mutuelles le reste.

Étalée sur 3 ans - 2019, 2020 et 2021 - son application a donc débuté l’année dernière pour les soins auditifs. Au 1er janvier 2020, ce sera au tour des lunettes d’opérer leur mue tarifaire. Pour obtenir des soins optiques sans débourser un euro de sa poche, il faudra se cantonner au panier de classe A, appelé également panier 100% santé. Dans ce panier de soins, le prix du verre unifocal - un verre qui possède la même puissance de correction sur l'ensemble de sa surface - devra osciller entre 95 euros et 265 euros, et celui du progressif entre 180 euros à 370 euros. Le gouvernement, mais aussi certains gros acteurs du monde de la complémentaire comme la Mutualité française, mettent en avant la qualité des produits proposés. A ce prix, les verres sont garantis anti-rayures, amincis anti-reflets, et surtout capables de traiter tous les troubles visuels. Ils seront assortis de 17 modèles de montures adultes, 10 modèles de montures enfants, disponible chacun en deux coloris.

Un abaissement du plafond de remboursement des montures

Cependant, et c’est bien pour cela que certains seront perdants avec cette réforme, il sera toujours possible de se tourner vers un équipement de classe B, c’est-à-dire à prix libre, et de la marque de son choix. Une monture plus esthétique et confortable qui reviendra plus cher qu’aujourd’hui pour le client. En effet, le plafond de remboursement des complémentaires sera abaissé à 100 euros, contre 150 euros actuellement. Avec une conséquence directe : “un reste à charge à supporter plus important qu’avant”, confirme Fabien Soccio, porte-parole du comparateur Meilleureassurance.

En optique, les mutuelles fonctionnent la plupart du temps avec un système de forfait. Un budget, dont le montant varie selon la qualité de la complémentaire, est généralement alloué sur une période de deux ans.. Ainsi, même si ce budget n’est pas dépassé en un seul achat, l’assuré devra tout de même débourser de l’argent pour acquérir des lunettes de panier libre, ce d’autant plus si le plafond est abaissé. En témoignent les données fournies par Meilleureassurance.

Sachant que le coût médian d’une monture est de 135 euros selon les calculs du ministère de la Santé, une monture sur deux induira un reste à charge supplémentaire d’au moins 35 euros à compter de l’application de la réforme. Si la monture est évaluée à 200 euros, ce sont 100 euros qui resteront à charge pour l’assuré, deux fois plus qu’avant la réforme. En revanche, rien ne change pour les montures allant jusqu’à 100 euros. “Il y aura bien des perdants, car le nouveau système sera plus solidaire. Ceux qui veulent des modèles stylisés et personnalisés devront financer le panier de soins sans reste à charge”, analyse Julien Fillaud, président du groupe Comparadise, comparateur d’assurance.

Une gamme de verres pas assez variée ?

Au-delà du remboursement des montures, certains assurés seront pénalisés sur la qualité même de leurs verres. “Les consommateurs travaillant dans des milieux poussiéreux, comme les ouvriers du BTP ou du ménage, ne pourront pas bénéficier de traitement antisalissure, ceux travaillant sur écrans ne pourront pas bénéficier des filtres anti lumière bleue ou encore ceux travaillant en extérieur ne pourront pas bénéficier de verres photochromiques, regrette Fabien Soccio de Meilleureassurance. Il ne s’agit pourtant ici pas de traitements de luxe mais bien de dispositifs utiles, parfois nécessaires, pour leur activité professionnelle.”

Horaires

Lundi Fermé 15:00 - 19:00
Mardi 09:00 - 12:00 14:00 - 19:00
Mercredi 09:00 - 12:00 14:00 - 19:00
Jeudi 09:00 - 12:00 14:00 - 19:00
Vendredi 09:00 19:00
Samedi 09:00 - 12:00 14:00 - 19:00
Dimanche Fermé Fermé

Où nous trouver ?

Visiter notre
page
Administration
- Cette paire a bien été ajoutée à vos favoris!
- Vous avez déjà 6 paires de lunettes dans vos favoris!
- Cette paire a bien été enlevée de vos favoris!
Voir les favoris